Les dents de la mer

rbaleine.jpg Requin baleine, de la taille d’un autobus, magnifique et inoffensif

La fascination du grand bleu est due en partie à notre peur face à la menace que peuvent représenter les requins. Ces squales sont le fruit de milliers d’années d’ évolution pour en arriver à ce qu’ ils sont aujourd’hui : Des machines parfaites pour tuer. Profilés, capables d’accélération inouïes, dotés d’organes sensoriels exceptionnels, d’une force inimaginable, et surtout munis de mâchoires avec des dents tranchantes et acérées renouvelables à volonté en cas de casse.

   requinblanc.jpgGrand blanc, pas touche, je suis une espèce protégée ( Moi je n y mettrai pas ma main, protégée ou pas et vous ? )

Pas étonnant donc qu’une rencontre fortuite puisse mal finir surtout lorsqu’il s’agit d’un gros spécimen comme le requin tigre, le grand blanc ou même un requin marteau.

Vivant sur une île ( entourée d’eau, lol ), où les eaux sont tropicales donc propices à la présence de presque tous les requins, je ne vous cache pas qu’ à chaque fois que je me mets à l’eau, l’ idée du squale égaré me traverse l’ esprit, même si c ‘est passager.

Personnellement, j’ai déjà eu la chance de côtoyer de très près des requins lors d’une séance de shark – feeding. Ma soeur travaillait dans une agence de voyage connue et elle m ‘avait  proposé d’aller passer quelques jours en Polynésie. Après une escale à Los Angeles, on est arrivés à Tahiti puis le lendemain on a pris le ferry pendant une heure pour arriver à ce paradis qu’est Moorea. J’ai donc pu « en live » me confronter à ma peur des squales en participant à ce nourrissage organisé. Je vous avoue que j’ai mis 5 bonnes minutes avant de me jeter à l ‘eau. Vous savez ce qui fait office de barrière de sécurité entre nous et les requins ? Une vulgaire corde tendue entre deux pirogues ! Cela a beau être des requins de récifs, ils n ‘étaient ni petits ni endormis, je dirais même que la vue des appâts les rend très hardis et ne fait que les exciter davantage. Sensations fortes garanties.

Quant à savoir si ce phénomène est bon, je ne crois pas. Les requins s’habituent à ne pas chercher leurs nourritures par eux mêmes et en cas d’arrêt de shark feeding, sûrs qu’ils seraient plus entreprenants en se rapprochant plus du rivage et des baigneurs. Je vous laisse imaginer l’issue de telles rencontres dues à une carence de nourritures.

 photo0282.jpg Une vraie mâchoire, le proprio a été pris dans des filets. Pour l’échelle de taille, c’est simple, mes épaules passent dedans sans pb.Pour l’avoir manipulé pendant le séchage et le brossage (au dentifice dont je ne citerai pas la marque ), avant de le vernir, je peux vous confirmer les dents coupent graves. Entre les triangulaires qui tranchent et les pointues qui perforent, faîtes votre choix. Pas étonnant que cela puisse venir à bout de carapaces de tortues.

requintigre.jpg Sa majesté le requin tigre, mon favori mais pas le plus placide.

Solitaire et puissant il erre en quête de nourriture et son agréssivité n’est pas une légende. Reconnaissable à son large museau et surtout à ses tâches le long du corps.

Quant à toutes ses techniques pour éviter une attaque et garder son sang froid cela me fait rire en douce. Elles sont vraies et je n’en doute pas mais le commun des mortels dont je fais partie aura t - il le temps nécessaire pour appliquer les 10 règles de survie alors qu’on se retrouve nez à nez avec un tel prédateur, la réponse est non.

Le rapport de force est vite établit : A ma gauche 5/6 mètres de muscles, autonomie respiratoire illimitée, sang froid et très curieux. A ma gauche 1,70 m, maillot de bain fluo, très mauvais nageur, avec bouteille ou pas on s ‘en fout, et le trouillomètre à zéro. Je ne tiendrai même pas un round. La solution je vous la donne : Les yeux. Les siens, car c’ est sa partie la plus vulnérable et les vôtres pour pleurer.

Si cela peut vous rassurez, sachez quand même que les attaques sur plusieurs années sont rares et les attaques mortelles encore moins. Vous avez donc plus de chance d’avoir un accident de scooter ou de succomber à une maladie que de périr à cause d’un requin. 

 Dernière news, on supputerait l’existence d’un grand blanc d’une taille hors norme, plus de 7 m dans l’état du Queensland en Australie. Il faut dire que là – bas, du côté de la grande barrière de corail, c’est le paradis des requins. Voici la photo qui a alimenté les rumeurs :

 squale.jpg Celui-ci ne fait que quelques mètres, et celui qui l’a mordu ?

Comme vous pouvez le constater ce requin déjà de fort bonne taille, porte 2 morsures gigantesques sur les flancs. Diamètre de la morsure 1 mètre, cela présage donc qu’il a été mordu par un spécimen d’au moins 7 m. La photo a peut – être été retouchée mais plusieurs clichés attestent du même état de fait, alors mythe ou réalité d’un monstre marin géant et rare qui vivrait dans les profondeurs abyssales de nos océans ? Bonne baignade et surtout n’oubliez pas votre écran total ! 

 


Autres articles

Un commentaire

  1. debut2011 dit :

    Les dents de la mer
    semblent féroces en ce moment
    surtout vers la Réunion
    où même des professionnels sont touchés
    par ces terreurs des océans …

    Bonne journée
    Cordialement
    Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

Répondre

footroom |
hadygo |
LAMBESC RAID AVENTURES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher
| Coach sportif, à domicile, ...
| lodz