Antuan Siangboxing

as

Pour les amateurs et férus de boxe thaï, j’ai pu avoir une interview exclusive d’un champion qui vit en Thailande. Vous l’aurez certainement deviné, il s’agit en effet d’Antuan Siangboxing.

Tout d’abord je tiens à le remercier d’avoir accéder si gentiment à ma demande, il aurait pu m’envoyer balader car rien ne l’y obligeait. C’est aussi cela la marque des grands sportifs : Savoir rester humble malgré leur notoriété et demeurer abordable autant que faire se peut. Pour nous les fans c’est une occasion de plus d’approcher les pros et d’en apprendre davantage sur ce sport que nous adorons et que je considère comme le plus beau et le plus accompli parmi les sports de pieds – poings.

Pour les esprits retords, il s’agit là d’une interview qu’il m’a accordé par mail, merci internet car je n’ai pas pu le rencontrer lors de mon séjour en Thailande.

Pour la présentation Antuan ( Son prénom de boxeur ) Siangboxing ( Le nom du camps qu’il représente ) est un jeune Français qui réside en Thailande depuis déjà plusieurs années. Il pratique la boxe thaï en tant que professionnel et a déjà à son actif malgré son jeune âge plus de 100 combats! Côté palmarès ce n’est pas non plus un arriviste car il cumule plusieurs titres de champions dans sa catégorie ( Voir l’article qui lui est consacré dans les archives « sports de combats » ). Sa particularité en plus d’être un expatrié, c’est qu’il a su gagner la confiance et le respect des Thailandais et des boxeurs locaux avec qui il partage les mêmes entraînements et les mêmes souffrances physiques. Dans le jargon de la boxe, on peut dire qu’il est à la même enseigne que le Thailandais lambda : Pas de faveur spécial; au contraire, je dirais même qu’il doit en mettre une couche de plus pour percer et se maintenir parmi les plus grands dans ce sport très violent où la concurrence est féroce.

Il faut savoir qu’en Thailande où la boxe Thai est le sport national, beaucoup veulent se faire un nom. Devenir champion un jour est un objectif commun qui garantit au propriétaire d’une ceinture un revenu supérieur au revenu national moyen, ce qui permet de faire vivre toute sa famille et de la mettre à l’abri du besoin. De ce fait les candidats sont légion pour une unique ceinture par catégorie de poids. Les bons sont donc nombreux mais seuls  ceux qui dépassent ce stade pourront peut – être se faire remarquer par les promoteurs et entamer une vraie carrière pro avec tous les avantages que cela englobent. Autre caractéristique Antuan sait se faire exporter grâce à son charisme et ses bons résultats, augmentant ainsi son capital médiatique à travers la planète muay thai.

Fly: Salut Antoine et merci pr cette interview à distance. Comment vas – tu ? Comment se porte le monde de la boxe thai ?                                                                                                

 AS : Je vais très bien tout comme le monde de la boxe thai qui évolue et s’exporte assez bien en ce moment.

Fly : As – tu des grands RDV dans les mois qui suivent et éventuellement des rencontres à l’étranger ?                                                                                                                     

SA : Le 1er Juillet à la Toyota Cup en Thailande, le 27 Juillet pr Thailande VS Challenger contre Samranchai, le 17 Septembre pr Thailand VS Europe à Stuttgart contre Saenchainoi …

Fly: Le fait de s’exporter pr un nac muay est – il une étape nécessaire à un moment de leur carrière sur le point sportif et pécuniaire ? Ou peut – on être un grand champion sans jamais quitter son pays ?                                                                                                          

AS : Il faut faire ses armes dans son propre pays ou celui dans lequel on vit et ensuite boxer à l’étranger sans oublier la Thailande pour obtenir une reconnaissance.

Fly: A l’inverse, les boxeurs étrangers doivent- ils venir en Thailande, berceau de ce sport, pour mesurer leur niveau personnel face à des locaux ? Un peu à l’image des pilotes du mondial de MX qui émigrent aux States pour se frotter à la crème et aux cadors Ricains.                                                                                                                                       

AS : Oui les étrangers doivent obligatoirement passer par l’ Asie car c’est le lieu de jugement réel quant à la valeur du boxeur. Pour le MX il y a aussi la Belgique et Dubaï qui sont des passages obligés,pas seulement les US.

Fly: Selon toi qui est actuellement le boxeur thai toutes catégories confondues, s’il ne fallait en citer qu’un, qui sort du lot et qui domine sans contestation cette discipline ?

AS : Non, il y en a trop de très forts et avec des styles différents.

Fly: Et parmi les jeunes, hormis ton petit frère Victor que la presse suit de près, quels sont les futurs talents de demain qui ont des chances de faire une belle carrière ?          

AS : Il en est de même chez les jeunes Thais, il y a plus de 300 boxeurs entre 100 et 120 livres qui se bousculent au portillon.

Fly : Loin de vouloir t’enterrer car je sais que tu es encore très jeune, comment vois – tu ton avenir, ce sera toujours en rapport avec ce sport que tu aimes tant ou dans quelque chose de complètement différent ?                                                                               

AS : Tu as raison en partie car à 20 ans j’ai déjà 133 combats et ça commence à peser. Je resterais sûrement dans le milieu de la boxe. J’ai déjà mon propre gym qui est une affaire familiale.

Fly: Question bête pr terminer : Un nac muay peut – il affronter un adversaire de son propre camps d’entraînement pr une ceinture ?                                                                  

AS : Non, cela ne se fait pas et aucun promoteur de grand nom s’amuserait à faire cela.

belt

Je réitère mes remerciements à l’endroit d’ Antuan et lui souhaite de bons fights pour ses futures rencontres nationales et internationales.

Pour ceux qui découvrent ce boxeur, sachez quand même qu’il existe dans le Sud de la Thailande (en bordure de mer) un complexe sportif dédié à la boxe thai. Vous me direz qu’il en existe pas mal à travers tout le pays, ce qui n’est pas faux, mais celui – ci est une structure familiale où Antuan réside, s’entraîne et coache à l’occasion. 

Rassurez – vous ce camps ne s’adresse pas uniquement à des sportifs confirmés. Il me semble avoir lu quelquepart qu’ils acceptent tous les niveaux. Cela va donc du séjour de remise en forme basique en passant par le stage de perfectionnement ou pour les plus déterminés, la préparation physique spécifique avant un combat par exemple.

Je vous mets ci -dessous les coordonnées où vous pourrez échanger des informations et pourquoi pas ( Pour ceux qui franchissent le pas ) des kicks avec le champion himself et tout son staff. Alors si vous voulez tâter du pao, danser sur le ring et mesurez vos propres limites, lâchez – vous.

DEKSCHLAM Muaythai Camp                                                                                                   Siangboxing  Academy                                                                                                                                                                                                                                                                               

51 Moo 9 Tambon Pongpasats                                                                                                                77140 Bangsaphan Yai – Thailand                                                                                                       phone : (0066) 8.61.23.12.00 + (0066) 8.61.06.06.26                                                                      Email : dekschlam@hotmail.com                                                                                                               MUAYTHAI TOURS THAILAND                                                                                                    http://13-coins-gyms.jimdo.com                                                                                  

 

 

                                                                                                       

 

 

 

 

 

 


Archive pour juin, 2011

Titre NBA

coupe

Que dire de la finale NBA sinon que nous avons eu droit à un petit suspens jusqu’au match 6. Victoire 4 à 2 des Mavericks qui ont eu le dernier mot. Tirés vers le haut par un Nowitzki irréprochable surtout dans les premiers matchs, les texans ont su faire la différence grâce au soutien du banc. L’élement clef a été leur faculté à scorer à 3 pts, l’adresse au lancer franc et les différentes options offensives offertes par les meneurs que sont Kidd, Barea, Terry ou Chalmers.

Le presque vétéran de 38 ans Jason Kidd a su apporter son expérience du jeu, le Potoricain de poche Barea était imprenable en pénétration et Jason Terry à la moindre occasion a fait parler la précision de son jump shot, classique mais efficace. Dirk a  fait un véritable malheur aux lancer - francs, chaque point gagné a fait la différence en fin de match. Épaulé par la taille et l’agressivité d’un Marion et d’un Tyson Chandler survoltés. L’Allemand termine le match avec 21 pts, mais une moyenne de 26 pts et 9,7 rebonds sur toutes les finales, ce qui lui donnent logiquement le titre de MVP.

En face, les 3 Big Three ont été bons chacun à leur tour mais rarement en même temps. Wade fidèle a lui même a su emballer le match par quelques pénétrations et lay up dont il a le secret. Bosh lui s’est révélé plus qu’en saison régulière en apportant de précieux pts à son équipe. Et James a retardé l’échéance par sa présence au poste de meneur. Altruiste il a plus servi ses coéquipiers démarqués qu’ attaqué le cercle.

Cela n’a pas empêché la critique de noter qu’il était absent dans les money time, alors qu’on l’attendait surtout là. Ses stats le montrent, il n’a presque rien scoré dans le 3è et 4è quart temps par rapport aux premiers matchs. Il était dépassé par les évènements malgré l’avantage du public de l’Arena.

Scores des matchs :

Match 1 : Dallas 84 – 92 Miami

Match 2 : Dallas 95- 93 Miami

Match 3 : Dallas 88- 86 Miami

Match 4 : Dallas 83 - 86 Miami 

Match 5 : Dallas 112- 103 Miami

Match 6 : Dallas 105- 95 Miami

Atteindre les finales était déjà une bonne chose pour Miami, le collectif axé sur les 3 amigos n’en était qu’à sa première année, je crois qu’on peut compter sur eux pour la saison prochaine. LeBron James a quitté Cleveland son club de toujours pour se donner une chance de remporter le titre de champion NBA, il était à 2 matchs de réaliser son rêve avec les Heat.

Sur un plan personnel il considère cela comme un échec mais collectivement finir 2è sur toute la ligue est un résultat dont toutes les franchises se contenteraient bien, à l’exception de Dallas peut – être.

 

 

footroom |
hadygo |
LAMBESC RAID AVENTURES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher
| Coach sportif, à domicile, ...
| lodz