Résultats SX 2011

Je me frotte les mains d’impatience, la nouvelle saison de SX débute avec la 1ère épreuve à Anaheim dans l’ Angel Stadium le 8.01.11.

supercrossanaheim2011.jpg

 En Open, du très lourd sur la grille de départ avec en plus l’arrivée dans la catégorie reine des cadors du Lites. RD a la pression car il va devoir défendre chèrement son titre qu’il a gagné l’an dernier lors de sa 1ère saison de rookie. Le vétéran  rempile pour une saison de plus.Bubba Stewart fait son grand retour tout comme RV qui revient de blessure après sa chute spectaculaire l’an dernier. Seul absence remarquée, celle de CP, blessure ou contrat pas finalisé ?

R. Villopoto ouvre son compteur de victoires devant R. Dungey et J. Stewart qui prive T.Canard du podium. Vos pronostics pour la 2è épreuve, les mêmes dans le désordre ?

teamkawasakianaheim2011.jpg Kawasaki Pro Circuit Team

En Lites, triplé des Kawa boys de M.Payton car dans cet ordre J.Hansen, B.Tickle et T.Rattray montent sur le podium.Le jeune prodige K.Roczen (ktm) venu d’Europe s’en sort pas mal pour sa 1ère sortie, 7è après avoir signé les meilleurs chronos pendant les essais.

Vivement la seconde épreuve à Phoenix, Motors TV assurera la diffusion de tout le championnat.

En Lites, sur la côte Est, Justin Barcia est favori avec son style très aggressif que le public apprécie, les autres pilotes un peu moins. Il devra quand même se méfier du jeune et talentueux Canadien Dean Wilson ou de Blake Bagget. Enfin on observera avec atttention les premiers pas du rookie Malcom Stewart qui, à l’image de son frère ainé à ses débuts, chute beaucoup. Le potentiel est là et avec un peu plus de régularité cette première saison va lui permettre d’apprendre et d’affirmer son style. Il aura l’avantage indéniable de bénéficier des conseils du boss en la matière, vous devinez de qui je parle ? Vivement le shoot out de Las Vegas qui réunira les 2 côtes.

Résultats :                                                       OPEN                                    LITES

                     1-Anaheim                            RV / RD / JS                        JH / BT / TR

                     2-Phoenix                             JS / RV / TC                         JH / BT / RM

                     3-L.A                                      RV / JS / RD                        CS / ET / RM

                     4-Oakland                             JS / CR / RD                        BT / JH / ET

                     5-Anaheim II                       JS / RV / CR                         JH / ET / KR

                     6-Houston                            TC / RD / RV                        JB / DW / BB  East coast

                     7-San Diego                          CR / RD / JS                         ET / TR / BT

                    8- Atlanta                              RV / RD / CR                        DW /JB / BB  East 

                    9- Indianapolis                     RV / JS / CR                         RS / JB / BB  East 

                 10- Jacksonville                      TC / CR / RD                        JB / DW / RS  East 

                 11- Toronto                              RD / CR / TC                        DW / JB / BW East 

                12- Arlington                            TC / RV / RD                        DW / JB / BW East 

                13- St Louis                              JS / RD / RV                         JB / RS / BB  East

                14- Seattle                                 JS / KW / CR                        CS / ET / BT

                15-Salt Lake City                      RV/ CR / RD                        ET / KR / BT

                16- Las Vegas                            CR / RD / RV                       BB / RS / JB   East

                                                                                                                   KR / BT/ KC    

                                                                    Shoot out :                           RS / CS / KR

634406274215772969tickle2011vegas.jpg East SX 2011 Lite Chammpion

La saison sx se termine dans le Sam Boyd Stadium à Las Vegas. En lites sur la côte Ouest Broc Tickle devient champion, son dauphin est Eli Tomac à 6 pts. Sur la côte Est s’est le fougueux Justin Barcia qui l’imite;Dean Wilson finit second. Le fameux shoot out réunissant les pilotes des 2 côtes mais qui ne compte pas dans le championnat voit la victoire de Ryan Sipes devant Cole Seely et l’incroyable Ken Roczen du haut de ses 17 ans.

sxlv24.jpg Faudra vous y faire, exit le numéro 2 de RV, désormais c’est number 1 pour toute la saison à venir.

Chez les cadors du 450, c’était le suspens jusqu’à ce soir avec 4 prétendants possible à la couronne. Le talentueux T.Canard étant out pour blessure, Ryan Villopoto était en tête des points. Suivi comme son ombre par un Chad Reed qui a fait une saison sensationnel en plus d’avoir misé ses propres billes dans une écurie à son nom. Ryan Dungey lui n’a pas fait de vague et n’a remporté qu’une étape mais sa constance lui a permit d’être sur le podium final.Résultat honorable pour le champion en titre de l’année dernière. Enfin le pilote de génie qu’est James Stewart nous a fait croire en une possible victoire jusqu’au dernier soir. Malheureusement il est retombé dans ses travers de début de carrière : Chute au plus mauvais moment. Ce soir il entrainera Kevin Windham pourtant bien placé, dans sa chute. En accélérant trop en fin de whoops il perd le contrôle de sa machine et le numéro 74 ne pourra pas l’éviter à temps. Mais peut-on lui repprocher de se donner à fonds, c’est après tout ce qui ravi les spectateurs et donne du piment aux courses.

stewart2011vegas.jpg Après ses multiples chutes Bubba dira « What doesn’t kill you makes you stronger », le message est clair.

Reed remonte sur Dungey. S’en suit une course poursuite entre les deux pilotes. Mais l’Australien est connu pour être propre dans son pilotage. Ces fins de saison sont toujours meilleures que le début. Dungey bien que dans ses roues ne trouvera pas la faille pour le dépasser.

Derrière Ryan Villopoto informé par son mécano sait qu’une troisième place lui assure déjà la victoire pour le titre. Ces 3 pilotes ont imposé un rythme si élevé qu’ils ont une longueur d’avance très large sur le reste du peloton. Ryan ne prend pas de risque supplémentaire si près du but, il se contentera de cette 3è position.

sxlv10.jpg Villopoto gaz en grand

Les dés sont jetés, il est sacré officiellement champion sx 450 cm3 et reçois en mains propres la fameuse plaque Number 1. Bravo à ce grand champion qui tentera de réediter son exploit la saison prochaine. Le Vice Champion est Reed avec seulement 4 points de différence. Dungey ferme le podium avec 10 points d’écart avec le premier. Belle performance. Quant à Bubba Stewart il est 4è à déjà 37 points du leader.On a eu droit à une super saison.

vegas.jpg Le temple qui accueille toutes les finales

Je vous donne déjà RDV la semaine prochaine pour l’ouverture du championnat MX avec la 1ère manche qui se déroulera à SACRAMENTO. Dans l’écurie de David Vuillemin il y aura du lourd pour concurrencer l’armada américaine…

 


Archive pour janvier, 2011

Tombola lions club

foule Une foule dense impatiente d’assister au tirage et peut – être ramener à la maison un lot. 

Après une longue interruption, la formule de la Tombola a été reprise par le lions club de SAMBAVA. Le tirage s’est tenu dans le quartier très fréquenté d’ Antanifostsy et la date coïncidait avec les Fêtes de Noël.

Cette collecte  de fonds rappelons – le servira à alimenter notre caisse Oeuvres sociales. Et l’intégralité des bénéfices sera reversé sous formes  de dons divers aux indigents de la ville.

Cette année les 5 lots gagnants atteignent la somme de Ar 3.800.000, de quoi assurer une bonne fin d’année 2010 et entamer 2011 avec sérénité. A noter que le hasard a voulu que tous les tickets gagnants étaient de la série numérotée 3000.

stel Les enfants Lions toujours prêts à vendre les derniers billets.

mon Lions et Lionnes fournissant un dernier effort avant le tirage.

huissier L’huissier assermenté est là pour garantir le contrôle et le bon déroulement du tirage.

 

tirage 

Enfin le tirage avec annonce des résultats par un journaliste sur les ondes de la radio locale. 

Saiyok Pumpanmuang

saiyok004.jpg

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, laissez – moi vous présenter ce combattant de muay thai.

Fiche signalétique :

: Le 23.10.83 ( 27 ans ) à Phitsanulok, Thailande, sous son vrai nom de Sakdaa Niamhon                                                                                                                            

 Autre pseudo : Saiyonok Sakchainanong                                                                                    

Nationalité : Thaïlandaise 

Taille : 1,72 m

Poids : 69 kg

Catégorie : Poids Moyen

Style: Muay Thai

Team: Muay Thai Plaza 2004

Entraineurs: Master Pit & Phomsak

Palmarès: 229 combats, 189 victoires dont 24 ko, 39 défaites et 1 nul.

Son histoire: Saiyok débute le muay thai à l’ âge de 11 ans. Gagne 3 titres de Stadium dont le prestigieux Rajadamnern Stadium. Considéré comme l’ un des combattants les plus prometteurs de sa génération, il a failli tout perdre définitivement en un seul combat. C’ était contre Singmanee Sor Srisompong qui lui prend sa ceinture alors que tout le monde a assisté à un match douteux et truqué.

Dès lors sa vie bascule car tout le monde lui tourne le dos, les promoteurs ne veulent plus le signer, la foule ne le considèrent plus, il devient le paria du muay thai. Les gens du milieu lui demande même d’ abandonner le sport et de trouver un nouvel emploi pour vivre. Ce qu’ il finit par faire en devenant marchand de fruits sur les marchés !

Un promoteur du Lumpinee Stadium, le Lieutenant Sukkhatat Pumphanmuang lui donne alors une seconde chance et lui permet de remettre un pied sur l’ étrier. Il n’ en fallait pas plus pour le relancer car le talent était toujours là. Saiyok portera alors le nom de son sauveur : Pumphanmuang.

Le 7.03.08, au Lumpinee, il remporte le titre de champion poids moyen vacant en battant par KO au deuxième round Singsiri Por Sirichai. Le 9.01.10, lors de la remise des awards, une association de journalistes lui descerne la récompense de l’ Ambassadeur de l ‘ année.

Titres : – Champion actuel super poids moyen ( 154 lb )

             – Champion actuel de Thailande poids moyen ( 147 lb )

             – Champion 2007 du Rajadamnern Stadium en super poids moyen ( 140 lb )

             – Champion 2007 du Tournoi Tanjai Superyak 8 Men ( 143 lb )

             - Champion super poids moyen WMC ( 140 lb )

Pour conclure je dirais que Saiyok est un athlète complet, calme et sympathique hors des rings mais incontestablement redoutable quand le gong retentit. Ses 189 victoires en sont la plus belle preuve. Ce ne sont pas ses adversaires qui me contrediront sur ce point.

                                                                                                                               

Spartacus – Blood & Sand

Attention, vous allez en prendre plein les yeux et les oreilles. Oui des projections d’ hémoglobine et de silice. Mais ce n’ est pas du gore, juste un remake saisissant de réalisme d’un péplum qui ne date pas d’ hier.

spartacus21.jpgUn regard qui en dit long.

Genre : Péplum                                                                                                                                                                                          

Origine : U.S.A

Titre : Spartacus – Blood & Sand

Saison 1 : 13 épisodes de 47″

Réalisateurs : Stevens S. DeKight / Sam Raimi 

 spartacus3.jpgLe monstre de fin de niveau comme sur les consoles de jeux.

Quelle agréable surprise la semaine dernière quand on m’a prêté un boîtier entier de divx. Parmi les nombreux titres, l’un d’ eux était évocateur, Spartacus, faisant allusion à la vieille version avec Kirk Douglas.

Synopsis : Après une campagne guerrière avortée, un auxiliaire Thrace, face à la trahison de son supérieur Romain, déserte mais se fait prendre avec son épouse. Pour le punir, le légat Romain le jette dans l’arène espérant ainsi assouvir sa vengeance par son sang versé. Le prisonnier Thrace foule donc pour la première fois le sable de l’arène et son premier combat qui devait aussi être le dernier, le voit confronter à 4 gladiateurs imposants et aguerris. L’ issue du combat on la connaît mais tout l ‘intérêt du film repose sur la manière dont sont filmés les scènes de combats : Zoom sur le visage et les yeux des belligérants, traveling sur la foule excitée et hurlante, ralentis spectaculaires des assauts, séquences rapides d’attaques. Et, malgré certaines critiques, beaucoup de sang versé. Ce qui est à mon goût plutôt logique vu le décor car les personnages ne sont pas là pour faire une partie de mah – jong. Cela ajoute encore un peu plus de réalisme à la violence des combats durant ces jeux de l’ époque.

L’ histoire on la connaît, c’ est l’ ascension non sans douleur de Spartacus ( Qui n’est d’ ailleurs pas son vrai nom ) jusqu’à son évasion et la révolte des gladiateurs et des esclaves pour recouvrer leur liberté face au rouleau compresseur romain.

Ce que j’apprécie avant tout c’ est qu’il s’agit d’une reconstitution d’un fait réel survenu en 73 av. JC. En plus des couleurs superbes, on a droit à un dialogue et des tirades tranchants, la version en VO est tout simplement époustouflante. A cela  s’ajoutent les techniques de tournage qui ont fait leurs preuves dans d’autres films d ‘action comme Matrix. Nous sommes malgré nous pris dans     l’ intrigue du scénario où manigance, cruauté, peine se fondent avec la tristesse, la violence et la souffrance de l ‘acteur principal et de ses acolytes gladiateurs. Les réalisateurs qui ne sont pas des inconnus ont su restituer sans trop de zèle l’ambiance pesante de la Rome antique, de la routine miséreuse des esclaves soumis à des maîtres sans scrupules et cruels, et la dure réalité d’un ludus ( académie) où la discipline va de paire avec la punition et le châtiment corporel parfois mortel.

Je me suis surpris comme beaucoup de cynophiles qui ont eu la chance d’ avoir englouti toute la saison 1 d’un seul trait, à espérer avec impatience la suite de cette série. Preuve que malgré quelques erreurs historiques, elle a le mérite de nous offrir un divertissement de choix, pour peux que vous soyez amateurs du genre.

Toutefois, compte – tenu des scènes de violence et il faut le dire de libertinage, cela s’adresse à un public averti et ne convient pas aux plus jeunes. La diffusion a été faite sur une chaîne américaine, la Starz depuis Jan. 2010. La traduction française est parait – il en cours, alors quelle chaîne va s’offrir les droits de diffusion pour le petit écran, Tf1 ? Pour les fans, sachez quand même que la Saison 2 est à l’ordre du jour mais reporté à Oct. 2010 ( En Nouvelle – Zélande ) suite à un cancer diagnostiqué chez Andy Witfield, l’acteur principal. Mais rassurez vous, la Stars a pensé à vous et prévoit une mini – série ( préquel ) en 6 épisodes en attendant la saison 2.

Les connaisseurs auront reconnu sous les traits de la machiavélique Lucretia, l’actrice Lucy Lawless qui a fait les beaux jours de Xéna la guerrière. L’autoritaire Doctoré lui, emprunte les traits de l’acteur Peter Mensah, le messager des Perses dans  » 300  » qui a fait un vol plané mémorable.

Pour la critique, je trouve qu’il y a beaucoup trop de flashback, genre Lost, narrant les souvenirs de l’ épouse de Spartacus; ainsi on se demande parfois si on a pas raté un épisode.

 goutte.png

L’une de mes scènes favorites demeure cette première goutte de pluie qui tombe au ralenti dans le sable immaculé de sang de l’ arène après une longue canicule, avec en arrière plan le corps agonisant du champion de Capoue, Crixus. Un effet visuel rendu possible grâce à un ralenti avec une caméra spéciale et une image HD, un vrai régal pour les yeux. Averse qui marque aussi dans le film, la reconnaissance des Dieux face à l’ incroyable victoire de Spartacus contre l’ invincible ( l’ ex pour l’occasion ) Théocoles, l’ombre de la mort, qui mérite vraiment son nom tant il est coriace dans l’arène.

Vivement la suite : Spartacus – Gods of the Arena.

footroom |
hadygo |
LAMBESC RAID AVENTURES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher
| Coach sportif, à domicile, ...
| lodz