Soirée UFC on Versus

Après une longue interruption, la chaîne câblée RTL9 a retransmis hier soir des rencontres d’ UFC  du 21 Mars 2010 avec de belles affiches dont un mémorable  » main event  ».

onvs.jpg

Juste pour vous mettre l’ eau à la bouche, sachez que Samedi prochain on aura normalement droit à une rencontre au sommet puisque le détenteur Canadien de la ceinture GSP ( George St Pierre ) sera confronté au bouillonnant mais non moins efficace Britanique J. Harding et sa crête rouge. Cela nous promet donc en perspective un match très dynamique et expéditif. Je dis expéditif car la réputation et la forme du Canadien sont telles qu’ on aura droit à quelque chose d’ encore spectaculaire : Un ko, une soumission ou un abandon. A mon humble avis, le combat n’ ira pas à la limite. Mais l’ avenir me donnera peut – être tort, nous verrons cela Samedi prochain.

Programme de la soirée :

- Cheik KONGO vs Paul Buentello                                                               

- Junior DOS SANTOS vs Gabriel GONZAGA

- Jon  » Bones  » JONES vs Brandon VERA

Match 1 :

Le Français C. Kongo sort de deux matchs difficiles et n’ est pas remonté dans la cage depuis très longtemps. Son mental est toujours aussi élevé mais il manque de pratique même si sa condition physique est irréprochable.

Son adversaire du jour Buentello surnommé à juste titre  » le chasseur de tête  » est un client à prendre très au sérieux malgré un physique à l ‘opposé de Cheik. Il a une vision du combat rapproché très afûté et sait se montrer très agressif  et opportuniste quand il faut trouver la faille chez un comnbattant, ses directs et crochets sont dévastateurs.

Contrairement à ce que je pensais Cheick n ‘a pas trop forcé sur la boxe anglaise et dès le début de la rencontre il a forcé Buentello à aller au sol avec ses nombreux « take down ». Cela a eu pour conséquence de fatiguer et user son adversaire toujours au dessous de lui et pressé contre le grillage. Dans cette position très inconfortable Buentello a subi toute la partie, encaissé le ground and pound du Français, dont les coups de genoux appuyés dans les flancs et au foie. Le Mexicain a fini par demander l’ arrêt du combat sous les coups de boutoir violents de son adversaire. Victoire donc pour Kongo qui après ce match va remettre son capital confiance au maximun. Retour à la compétion réussie et de fort belle manière.

cheikkongo.jpg Le vainqueur

Match 2 :

Rencontre 100 % brésilienne en catégorie poids lourds.

Junior Dos santos, 26 ans, un super athlète, peu démonstratif sur son visage mais déterminé et très efficace en action. Son palmarès est de 10 victoires et 1 défaite avant ce match. Détail qui a son importance, Dos Santos a parmi ses hommes de coin  » El Minotoro »en la personne du champion Nogueira qui a marqué à jamais les annales du MMA avec son frère.

Son adversaire Gonzaga est plus trapu mais attention il est aussi une valeur montante dans ce sport, son ko expéditif sur le Serbe Mirko Prokop le prouve. C’est un sacré puncheur qui va toujours de l ‘avant. Comme son adversaire et tout comme tous les brésiliens il maîtrise le Juji Tsu et est donc polyvalent en standing comme au sol. Son palmarès est de 11-4.

Ce combat comme les autres s’ est achevé dans le premier round, à 3.19 mn sur un terrible crochet gauche suivi d’ un ground and pound de Dos Santos qui a littéralement endormi son adversaire.

dossantos.jpg Le vainqueur

Match 3 :

Nous sommes ici dans la catégorie des lourds – légers, avec deux supers figthers, tous deux en pleine ascension et très en confiance.

JONES a 22 ans, un palmarès de 9-1, Vera lui a 10 ans de plus et un palmarès de 11-4. Sur le papier , on a à faire à deux génies du MMA, rapides, agressifs et efficaces. Après quelques échanges de coups, Vera se retrouve au sol, Jones est sur lui est lui assène un terrible coup de coude gauche au visage, le coup est si violent que Vera marque un temps d’ arrêt, il n’ en fallait pas plus à Jones qui lui décoche un deuxième coup de coude, toujours du même côté, le reste n’ est que formalité, deux trois coups au visage, Vera est déjà anésthésié, le match s’ achève à la 3.19è mn par ko.

bones.jpg Le vainqueur

3 matchs, 2 ko et 1 soumission , on ne pouvait pas espérer mieux en terme de résultats, les combattants étaient afûtés et l’ action était au rendez – vous, je crois que tous les spectateurs dans la salle et devant leurs écrans n’ont pas été déçus de la soirée.  Vivement la rencontre avec GSP!                                                            


Archive pour mars, 2010

Les petites tortues de Nosy Iranja

ign4.bmp

Les oeufs éclosent entre 45 et 60 jours, puis les bébés remontent en surface à l’ aide de leurs nageoires déjà bien développées pour rejoindre l’ océan.

ign7.bmp

Une manière originale et ludique de faire des pâtés de sable.

ign2.bmp

J’ aimerais aujourd’ hui vous parlez d’ Ignace. Il réside sur l’ îlot de Nosy – Iranja au large de Nosy – Be.

Cela fait maintenant plus de quinze ans que Monsieur Ignace se passionne pour les tortues marines qui viennent pondre sur son île.

Avec ses maigres moyens, il tente de les protéger contre les braconniers qui les convoitent pour leur chair, leurs oeufs et bien entendu leurs carapaces en écaille très prisées pour l ‘artisanat.

Les oeufs l’ objet de toute son attention car pendant la saison des pontes, il faut beaucoup de travail pour essayer d’ en sauver un maximum.

Il repère la nuit les lieux de ponte, pose un grillage dans le sable pour faire une barrière contre l’ invasion des crabes qui sont très friands de bébés tortues à peine sortis du sable.

Il attend avec beaucoup de patience l’ éclosion pour aider les nouveaux nés à rejoindre la mer où d’ autres prédateurs existent aussi.

Un grand merci à Monsieur Ignace qui , par son dévouement, contribue largement à la protection de la faune de Madagascar qui en a bien besoin.

Espérons que son action donnera l’ exemple a plus de gens dans l’ intérêt de tous pour une belle et meilleure planète.

ign41.bmp

Je nage instinctivement même si ce n’ est que mon tout premier bain.

ign3.bmp

 » I will be back «  comme disais un certain Scharzy mais pour pondre.

ign5.bmp

Aie j’ ai du sable dans les yeux, vite un peu de collyre salé.

ign6.bmp

Je suis la 7è sur 149 tortues, la route sera encore longue et périlleuse.

James  » Bubba  » Stewart

js6.jpg Porte le même prénom et le même nom et maîtrise aussi des chevaux mais c ‘est pas celui – là !

Bonjour,

Si je vous dis qu’ il est black, jeune, riche et sportif, vous me répondrez entre autre Tiger Woods mais si je vous précise qu’ il ne passe pas son temps à arpenter un green, un club de golf à la main.Votre deuxième réponse sera certainement James Stewart, non pas        l’ acteur mais le pilote de cross.

Avant de vous faire son portrait et un bref aperçu de ses titres car il en a pas mal, voici quelques généralités sur sa carrière.

js5.jpg Avec le casque,

js3.jpg Sans le casque. 

James trempe dans le cross depuis son tout jeune âge, il a suivit des cours privés en parallèle devant l’ insistance de sa mère mais son talent dans cette discipline a sauté au grand jour et il peut maintenant vivre de sa passion : Le motocross.

Quand on usait nos pantalons sur les bancs de l’ école lui le faisait sur la selle de sa Kx. Quand on se lève pour aller au bureau lui le fait pour aller rouler. Et comme le gamin    n’ est ni manchot ni maladroit, y a même des gens qui le payent pour cela et croyez moi ils ne le payent pas au SMIC.

Quand certains plantent des salades et du persil dans leur jardin , lui voilà ce qu’ il voit de la fenêtre de sa chambre :

js1.jpg Une partie de son jardin aménagé.

jump.jpg Il y a saut et saut, là il exécute un saut. 

 Il possède en effet un terrain de SX et un autre de MX dans son jardin. Il se lève et roule toute la journée selon ses envies et rentre à la maison quand il est fatigué, il y a pire comme boulot non ? Entre deux entraînements il peut toujours prendre sa 4 x 4 démesurée et faire un crochet au Mac Do du coin. Voilà résumé grossièrement une journée banale de Bubba.

Il réside en Floride donc côté météo ça va, il peut rouler toute l’ année sous le soleil et Mickey et sa bande ne sont pas loin.

  bubbasscrub.jpgbubbasscrub2.jpg

Sa signature c’ est le fameux Bubba’ s Scrub. Je vous explique, à l’ appel d’ un saut, vous ouvrez bien la poignée des gaz, sur le sommet de la bosse vous freinez du frein avant tout en couchant la moto sur le côté ( table top ) pour épouser la bosse, et ne pas monter trop en l’ air. Résultat, au lieu de monter en chandelle et planer en l’ air en perdant de précieuses secondes, il passe juste l’ obstacle et retombe avant les autres au sol pour accélérer de nouveau aussitôt que ses roues  atterrissent. Facile à dire comme cela mais c’ est tout une gymnastique à faire. Lui le fait depuis si longtemps et s’ est tellement entraîné à enchaîner ce geste à l’ entraînement qu’ il l’ exécute machinalement à merveille.

whoops1.jpg Il avale les whoops comme si c’ était des tagliatelles. 

Autre détail croustillant, Monsieur ne joue pas trop de l’ embrayage dans les différentes phases de son roulage. Il est le seul à le faire et personne n’ est encore parvenu à expliquer comment il s y prend. Mais cela marche et plutôt très bien vu ses résultats.

bubba.jpg Lever la coupe, toucher le chèque, répondre à l’ interview d’ Erin Bates, c’ est devenu de la routine pour le # 7

Pour le reste c’ est gaz à fonds, ligne droite ou pas, virage ou pas, bref c’ est du grand art. C’ est le genre de pilote qui se crashe au départ, se relève bon dernier, enfourche sa bécane et double un à un tous les autre pilotes, toujours avec classe et proprement contrairement à certains blockpasseurs limites, et franchit la ligne d’ arrivée le premier. Il agace un peu mais c’ est en général le scénario qui se passe les week – end de courses.

7.jpg Dès qu’ il y a de l’ adhérence, il ne se pose pas de question, c’ est gaz en grand.

Il y’ a Stewart et les autres. Déjà en catégorie Light ( 250 cm3) il était en tête avec personne derrière lui, après un bon espace on pouvait voir pointer le 2è et le 3è mais à hors de portée de lui.

Je crois qu’ on le considère déjà malgré son âge comme un extra terrestre du cross malgré les Mc Grath, Ricky Charmichael et consorts. Il y a bien eu Chad Reed pour lui tenir tête et cette année le jeune Ryan Dungee qui est monté dans la catégorie reine, en Open ( 450 cm3) mais sinon, il n y a pas grand monde pour lui faire de l’ ombre.

La question que je me pose c’ est pourquoi il est le seul Afro – Américain à rouler et se distinguer aux States ? Est – ce qu’ une telle réussite sociale n’ a pas fait naître des envieux et des vocations ? Il y a bien son petit frère qui s’ y met mais on ne l’ a pas encore vu jusqu’ à présent sur des courses.

js4.jpg Un geste qu’ il réitère tout le temps après les courses, les bras de la victoire en l’ air. Quand on frime sur un wheeling, lui le fait mais sur la roue avant et sur plus de 2O mètres.

kawa.jpg 

JS a pour numéro fétiche le 7 et a toujours roulé pour la marque Kawasaki dans le passé avant de signer pour Yamaha cette année. Beaucoup de pèpètes à la clef mais on n ‘en saura rien comme dab. Cela reste un sujet tabou. Mais comme tout sportif de haut niveau, le pilote Américain ne vit pas que d’ un salaire dans une grande écurie, il a également beaucoup de produits de marques qui le sollicitent pour la publicité. C’ est tout à fait le cliché de la réussite au pays de la liberté, le fameux rêve Américain que beaucoup convoitent mais que très peu atteignent. 

 bscrub3.jpg

Portrait :

Nom : James Stewart

Surnom : Bubba

Date de naissance : 21 Décembre 1985

Domicile : Haines City, Floride.

Palmarès :

11 titres nationaux en AMA, catégorie Amateur

Rookie de l’ année en 2002

Champion 125 SX côte Est en 2002

Champion 125 en MX, 2002

Saison parfaite en 2008 : 24 victoires en 24 courses

Athlète de l ‘année en 2008

Considéré comme le Tiger Woods du motocross, il domine cette discipline et

convoite de nouveau son titre de Champion SX de 2007.

Fini le temps où le fougueux pilote à la coupe afro, et les bagouses aux dents

roulait sans trop réfléchir et chutait lourdement trop souvent. Là on a à faire

à un autre Stewart, posé, réfléchi, holeshooter, déterminé et incroyablement

doué. Le tout avec le sourire. Il s’ amuse avant tout et quand il se fait plaisir,

il tombe les chronos et nous fait aussi plaisir. Espérons que sa récente

blessure ne l’ écarte pas trop longtemps des circuits.

stamp.jpg Je connaissais les timbres avec les Présidents, voilà qu’ ils les sortent avec des pilotes AMA.

Thailande vs Hollande

En zapant hier soir sur les chaînes câblées du satellite,je suis tombé par hasard sur l’ émission Fight de Sport +. A ma grande surprise toute l’ émission était consacrée à une soirée de Muay Thai organisée aux Pays – BAS et le thème des contest était : Hollande contre Thailande. De plus les combattants Thailandais venus pour l’ occasion sont carrément des très grands champions. Du beau spectacle en perspective malgré l’ heure tardive de la diffusion, au delà de minuit.

1er fight : Warren Stivelmans Vs Saiyok

Saiyok est un nac muay pur crû qui compte pas moins de 160 combats à son actif malgré son jeune âge. Ce qui sous entend qu’ il a non seulement débuté tôt mais aussi qu’ il combat régulièrement. Son adversaire du jour est un jeune athlète avec beaucoup de moral et qui est prêt à en découdre. Malheureusement la Thailande n’ a pas envoyé des inconnus et Saiyok c’ est ce qui se fait de mieux dans sa catégorie en ce moment. Aussi le Hollandais va vite découvrir que ses coups n’ ont pas trop d’ effet sur Saiyok qui lui au contraire esquive tout et fait preuve d’ une grande technique. Jambes, poings , coudes tout y passe avec à chaque fois une grande précision et une force dont seuls les Thai ont le secret. Son travail de sape en low kick finit par payer et malgré son énorme courage, le Hollandais a les appuis laminés. Dans la douleur il aura quand même le mérite                d’ atteindre la limite mais il perd aux poings.                                                                   Hollande 1 – Thaîlande 0

2è fight:  Motje Khamal Vs Anuwat K.

Anuwat c’ est aussi sur le papier du très lourd, un redoutable puncheur. Face à lui un autre jeune nac muay qui n’ a peur de rien. Comme c’ est du full muay thai, tous les coups sont permis, les coudes compris et nos deux adversaires ne vont pas se gêner pour les utiliser. Anuwat fidèle à sa stratégie ne recule pas malgré les high kicks puissants du Hollandais qui tente de le  maintenir à bonne distance pour ne pas subir sa boxe  anglaise. C’ est une bagarre sans merci où aucun des deux ne veut abdiquer. A tout moment n’ importe qui des deux peut prendre un mauvais coup et se coucher car ils ne  prennent même plus le temps d’ esquiver, ils échangent des coups sans interruption.      C’ est un combat dur qui ira jusqu à la limite du dernier round. Le duel fut gagné par le Hollandais alors que j’ aurais peut – être donné un ex – aequo, est ce que le lieu et les organisateurs ont privilégié le combattant local ….                                                      Hollande 1 – Thailande 1 

Fight 3:  Mosab Amrani Vs Bovy Soor Voosom

Bovy est une autre pointure de ce sport. Au risque de me répéter les fans de Muay Thai reconnaitront que les 4 Thai à l’ affiche de ce soir sont de sacrés clients et sont adulés dans leur pays. Son adversaire est toujours un jeune aux dents longues qui pour le moins que l’ on puisse dire n’ a pas froid aux yeux et est très sûr de lui, à la limite de                    l’ arrogance. Après quelques échanges de coups pour se jauger et alors que nous sommes encore dans le premier round, le Hollandais porte un crochet qui semble anodin du gauche. Le ralenti démontre qu’ il était suffisamment puissant pour envoyer Bovy au tapis. Ce dernier se relève mais l’ arbitre comme les spectateurs savent que c’ est fini et qu’ il ne pourra pas reprendre le match, les dés sont jetés, victoire par KO.            Hollande 2. Thailande 1

Fight 4: Khalid Bourdif Vs Yodsaenklai Fairtex                                                                       Les deux protagonistes font à peu près le même gabarit, c’ est du lourd. Le Thai est calme et récite ses gammes sans s’ énerver malgré le fougue de son adversaire. Concentré il cadre ses coups et le Hollandais bouge bien pour lui rendre la tâche difficile. Cependant ce ne sera pas suffisant car le Thai est un ton au dessus et ses coups font plus mal. Le combat ira quand même jusqu’ à la fin et le Thai l’ emporte  aux poings.                Thailande 2 – Hollande 2.

On savait que la Hollande possédait un vivier de bons combattants et elle nous l’ a bien prouver ce soir. Les écoles et les entrainements sont de qualités là – bas. Je crois que dans la hiérachie du muay thai ils sont classés parmi les premiers, juste derrière les Thai. J’ aurais juste aimer voir Bovy aller plus loin pour nous montrer l ‘étendue de son talent. Tous les combats étaient superbes et j ‘ai vraiment appréciée cette soirée de Muay Thai, merci à Sport+ pour cette retransmission, on aimerait en voir plus souvent car        c’ était du pur plaisir.

Désolé pour le nom des combattants, j’ ai rédigé tout cet article de mémoire aujourd’ hui et ce n ‘était pas prévu du tout, raison pour laquelle je  n ‘ai pris aucune note hier.

Road book 1

J’ ouvre un nouveau topic pour commenter au fur et à mesure de mes envies et surtout de mes sorties, ma passion pour le quad, voici le premier, bonne lecture.  

1- Après le boulot avant hier je suis allé faire un tour en quad, j’ ai pris mon predator 500 histoire de faire tourner un peu le moteur. Je le prend plus rarement maintenant car j ‘ai posé un pot compétition CRD en alu dessus et au niveau décibel c’ est plutôt bruyant. La police ne dis rien car il n  y a pas de lois contre la nuisance sonore ( ni polluante d’ ailleurs ) ici mais comme ce n’ est pas très discret je préfère rouler avec le Sportsman 700.

J’ ai tracé vers le Sud comme presque toujours car pour longer le littoral marin c’ est        l’ idéal, côté Nord une embouchure coupe la plage au bout de quelques kilomètres.

Après avoir traversé la moitié de la ville, j’ ai pris les pistes secondaires pour rejoindre la plage et rouler sur le sable. Comme la plage est pratiquement déserte, je me permets de faire monter le moteur dans les tours et sauter sur les bosses naturelles que la marée à forgé la nuit précédente, à 3 ou 4 mètres du niveau le plus haut de la mer.

plagelionel.jpg

Je décélère aussitôt que je croise des promeneurs ou des enfants, par sécurité mais surtout parce que ce moteur et ce pot d’ échappement peut en effrayer certains.

L’ érosion est visible à certains endroits de la plage. Si bien que la végétation est chaque année de plus en plus proche de la mer. A certains endroits, je suis obligé de m’ arrêter pour voir jusqu’ où monte les vagues sur la plage. Aussitôt que le ressac descend, je me lance pour passer entre deux vagues. Le filet de gaz doit être suffisant afin de ne pas s’ enliser dans cette partie de sable très meuble car entièrement mouillée.

Je croise de rares pêcheurs que je salue de la main et d’ un sourire. Aucun n’ a eu de prise aujourd’ hui. J’ en profite quand même pour repérer les coins sympas et voir si la mer est calme, houleuse car je pêche aussi.

Après plusieurs bornes parcourues le long de la plage je décise de faire demi tour car la nuit tombe vite ici. Rien ne se passe de particulier sur le chemin du retour. Je rentre en ville et prends la route secondaire pour avoir moins de circulation. Comme c’ est une interminable ligne droite , j ‘ accélère au maximum pour atteindre le maximum possible des capacités du moteur ( Entre 115 et 120 km/h ).

Puis tout d’ un coup j’ entends un claquement sourd et le moteur perdde la vitesse jusqu’ à ce que le quad s’ immobilise complètement. Fort heureusement j’ ai eu le réflexe de me garer sur le bas côté à ma droite pour ne pas me retrouver complètement au milieu de la chaussée, avec l’ inertie du quad c’ était « just » mais possible.

 Persuadé que c’ est ma chaîne de distribution qui a cédé et qui a sauté, causant cet arrêt soudain du quad, je jette un coup d’ oeil inquisiteur dessus et m’ aperçoit qu’ elle est toujours en place. Très étonné je pousse un peu mon quad de la main pour voir si elle est vraiment fixée, elle l’ est.

Je cherche mon portable de la main dans mes poches mais très vite je m’ aperçois qu’ il n’ est pas sur moi. Un malheur n’ arrivant jamais seul, je me rappelle que je l’ ai oublié au chevet de mon lit car je devais le charger. Une 4X4 que je connais stationne pas loin de moi et je reconnais la passagère, une dame âgée qui n’ est autre que la mère d’ un ami avec qui j ‘ai l’ habitude  de rouler en quad.

Gentiment elle me tend son téléphone après avoir écouté mes explications. Moins de cinq minutes après, j’ étais pas loin de chez moi, le chaufeur arrive avec une pick – up pour embarquer mon quad. Deux passants nous prêtent mains fortes pour le charger et direction la maison.

Dans ma tête je me dis que si ce n’ est pas la chaîne de distribution  c’ est forcément la chaîne de transmission. Et là c’ est grave car il faut ouvrir le moteur et changer la chaine tout en sachant qu’ il n y en a pas en ville et qu’ il faut donc la commander à la capitale. Le comble c’ est que je venais de changer cette chaîne il n y a même pas 5 mois. Le représentant de la marque me confirme qu’ elle a du être mal montée car elle ne peut pas céder aussi rapidement. A peine quelques mois depuis le dernier changement effectué.

Demain j’ ouvre le moteur et on sera fixé sur l’ état de cette chaîne. Et j’ ignore si le petit bricoleur de motos du coin saura me la changer et en poser une correctement. Si je lui pose la question, je connais déjà sa réponse : Facile , je l’ ai déjà fait , pas de problème.

Le problème c’ est le coût de ces pièces d’ origine que le concessionnaire importe directement des Etats – Unis. Même la pièce la plus banale et la plus petite se chiffre à plusieurs centaines de dollars. Mais je n’ ai pas vraiment le choix ils sont les seuls représentants de la marque sur toute l’ île. Sans cette pièce mon quad sera sur câles.

Ma chance  c’ est quand même que la panne soit survenue en ville et pas à des kilomètres en bord de mer où il n y a pas de réseau et où je ne pouvais de toute façon pas appeler les secours car je n’ avais pas mon gsm sur moi !

Diagnostic faux, à ma grande surprise et celle du mécano, la chaîne de distribution n’ a pas cédé et n’ est pas cassée. C’ est la bonne  nouvelle si on peut considérer les choses sous cet angle.

Le gros hic, c ‘est que autour  de cette chaîne ont morflé : La culasse, les 4 pistons. Je devais rouler à plus de 100 km / h, sans casque et en savates et le moteur aurait pu exploser !

copiedesoupapes.jpg

Voici les 4 pistons, enfin ce qu’ il en reste!

Aux dernières nouvelles, en comptant les pièces détachées neuves, les joints, les pistons , la culasse etc…Sans compter la main d’ oeuvre et les frais d’ approche ( On ne répare et monte cela correctement que chez le concesionaire POLARIS à la capitale ), cela va me coûter la modique somme de 1.500 euros au bas mot.

p2001101110.jpg

Mon Predator avant.

Autant dire que je maudit le mécanicien en herbe qui m’ a mal monté et très mal réglé la tension de chaîne. Je m’ en tire peut- être sans une seule égratignure, Dieu merci mais mon portefeuille lui aura le moment opportun une crise cardiaque à coup sûr. Autre paramètre les pièces ne seront pas forcément disponibles sur place, auquel cas il faudra les importer des Etats – Unis, ce qui sous entend un délai de livraison élastique. Mais pour les raisons que vous devinez je ne suis plus très pressé de changer toutes ces pièces.

aprs.jpg

Le même après la panne, cherchez l ‘erreur.

Avec ce prix, on peut même acquérir un quad neuf, pas aussi puissant mais un quad quand même.

Conclusions : Je vais mettre mon quad en stand by au garage, il va prendre la poussière et quelques toiles d’ araignée pour une durée indéterminée. En attendant je vais me rabattre sur mon quad 4X4, plus lourd et imposant mais qui fournit également beaucoup de bonnes sensations  et de plaisirs. Sale journée !

 

 

 

footroom |
hadygo |
LAMBESC RAID AVENTURES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher
| Coach sportif, à domicile, ...
| lodz